Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

mardi 28 mars 2017

Inauguration de l'espace LOGIN à l'Inria Grenoble

mercredi 3 mai 2017 de 9h à 12h
 

Inauguration de l'espace LOGIN :
lieu de découverte, d'expérimentation et d'échanges
sur les sciences du numérique

 
  • Visite guidée de l'espace LOGIN
  • Visite des plates-formes dédiées à l'habitat intelligent et à la captation 4D (Equipex Amiqual4Home et Kinovis)
Lieu de médiation et de démonstrations interactives, l'espace LOGIN permet au plus grand nombre, en particulier aux élèves et enseignants, de mieux comprendre le monde numérique dans lequel nous évoluons.
Il propose également aux entreprises de découvrir les avancées scientifiques et technologiques de recherches spécialisées dans le but d'initier des collaborations de recherche et de développement avec Inria.
INRIA Grenoble Rhône-Alpes
655, Avenue de l'Europe
38330 Montbonnot Saint Martin

lundi 27 mars 2017

Quand Albert devient Einstein

Pour tout ceux désireux d'approfondir leur connaissance du père de la Relativité :
Vient de paraître le livre "Quand Albert devient
Einstein" (CNRS Editions, 2017)  consacré à l'environnement
scientifique du jeune Albert Einstein entre 1895 et 1901,
de Christian Bracco :

Ce livre est le résultat d’une enquête de terrain fouillée menée en Italie sur
les traces du jeune Albert Einstein, depuis sa présentation à l’École
polytechnique fédérale de Zurich en 1895 à l’âge de seize ans à sa première
thèse en 1901. Une période décisive pour comprendre son mode de travail et ses
centres d’intérêts scientifiques. L'installation de l’entreprise
électrotechnique familiale des Einstein à Milan et à Pavie pour assurer
l’éclairage électrique de villes italiennes est replacé dans le contexte
social, économique, politique et industriel de l’Italie de la fin du XIXe
siècle. Un milieu où évolue aussi la famille de Michele Besso, ami et
collaborateur d’Albert Einstein, que celui-ci retrouve à Milan entre 1899 et
1901, avant de le retrouver à Berne à partir de 1904. À Pavie, les liens
d’Albert avec le milieu universitaire impliquent les associés de l’entreprise
et la famille Marangoni. À Milan, Albert travaille à la bibliothèque de
l’Institut Lombard, Académie des sciences et des lettres, située au palais
Brera, où il a été introduit par Giuseppe Jung, un oncle maternel de Michele.
La mise en perspective des remarques scientifiques qui apparaissent dans ses
lettres à son amie et futur femme Mileva Marić écrites pour la plupart de
Milan, avec ses relations scientifiques à Pavie, le fonds de la bibliothèque
de l’Institut et la bibliothèque de Jung, apporte un éclairage nouveau sur ses
premiers travaux scientifiques : son mémoire sur l’état de l’éther dans un
champ magnétique en 1895, son premier article sur la capillarité en 1901, son
intérêt pour la télégraphie sans fil, sa recherche de mise en évidence du
mouvement de la terre dans l’éther, l’extension de sa première thèse aux
forces moléculaires dans les gaz faiblement comprimés et ses interrogations,
précoces mais déjà avancées, sur la nature de la lumière.

jeudi 23 mars 2017

Séminaire Itzykson - le 20 avril 2017 à l'IHES - "Résurgence et Quantification - Resurgence and Quantization"


Le 7e Séminaire Itzykson, organisé par le Labex Mathématique Hadamard,
portera sur le sujet "Résurgence et Quantification".

Le séminaire Itzykson est destiné aux non-spécialistes du domaine, en particulier aux étudiants de Master 2, doctorants et jeunes chercheurs en mathématiques ou en physique théorique.
En particulier, si vous êtes responsable ou gestionnaire administratif d'un master 2 ou d'une école doctorale, nous vous serions reconnaissants de transmettre cette annonce à vos étudiants.
Ce séminaire aura lieu à l'amphithéâtre Marilyn & James Simons, à l'IHES, le jeudi 20 avril 2017, à partir de 10h. Il sera composé d'un mini-cours d'introduction au sujet, suivi de trois exposés plus spécialisés.

Programme:

* 10h - 12h : Marcos Mariño (Genève): "Quantum theory and non-perturbative effects"
* 12h : buffet

* 13h30 - 14h30 : Sergei Gukov (Caltech): "Resurgence and Modularity"
* 15h45 - 15h45: Maxim Kontsevitch (IHES): "Semi-infinite topology of the complexified path integral"
* 16h - 17h: Ricardo Schiappa (Lisbonne & CERN): "Resurgence Asymptotics in String Theory".

Les résumés des exposés sont à retrouver sur la page http://www.fondation-hadamard.fr/fr/7e-Itzykson.

Si vous désirez assister au séminaire, nous vous demandons de vous inscrire (gratuitement) sur la page web, avant le 10 avril, afin de faciliter notre organisation.

Les jeunes participants venant de province ont la possibilité de se faire rembourser leurs frais de voyage par le LMH.

  Organisateurs : N.Curien, T.Damour, M.Kontsevitch, S.Nonnenmacher, P.Vanhove

mercredi 22 mars 2017

journée Maths en Mouvement

la fondation des Sciences Mathématiques de Paris organise une journée Maths en Mouvement. Elle aura lieu le samedi 20 mai et la thématique est Ordinateur Quantique.

Le programme et les inscriptions sont disponibles sur cette page:
https://www.sciencesmaths-paris.fr/fr/maths-en-mouvement-2017-823.htm

mardi 21 mars 2017

Yves Meyer lauréat du prix Abel

L'académie des Sciences de Norvège vient de décerner le prix Abel
2017 à Yves Meyer (ENS Paris-Saclay) pour son rôle central dans le développement de
la théorie des ondelettes. Yves Meier recevra son prix le 23 Mai prochain des mains du
Roi Harald V. Né en 1939, Yves Meyer est âgé de 77 ans. Il est membre de l'Académie des Sciences.
Le montant du prix est d'environ 675 000 Euros.

 .

lundi 20 mars 2017

La nuit des ondes gravitationnelles

Le délai est un peu court, c'est ce soir, organisé par le CNRS et la SFP en France, en Italie
dans les villes suivantes ;
  • Paris (Grand Rex)
  • Annecy (Impérial Palace)
  • Nice
  • Vaulx-en-Velin
  • Marseille
  • Lille
  • Nancy
  • Bordeaux
  • Limoges
  • Orléans
  • Dunkerque
  • Strasbourg
  • Cascina (Laboratoire de Virgo, Italie)
  • Florence (Italie)
 Le programme est ici :
 http://www.cnrs.fr/nuit-des-ondes-gravitationnelles/

dimanche 19 mars 2017

Entropie et Physique statistique à Mathematic Park


l'équipe du séminaire Mathematic Park accueille samedi prochain Kirone Mallick du CEA pour une séance intitulée:
ENTROPIE ET PHYSIQUE STATISTIQUE

Résumé :
L'entropie fut introduite en 1865 par R. Clausius, inspiré par les travaux de S. Carnot, pour formaliser le Second Principe de la Thermodynamique. De nombreux phénomènes macroscopiques, aussi bien en physique, en chimie, qu'en biologie, s'expliquent par le couple formé par l'énergie et l'entropie, « la maitresse du monde et son ombre ». Au cours de cet exposé, nous revisiterons le concept d'entropie à la lumière de développements récents dans l'\étude des systèmes hors d'équilibre et de l'information.

N'hésitez pas à recommander à vos étudiants de s'inscrire avant de venir: http://www.ihp.fr/fr/seminaire/mathpark-inscription
Par ailleurs, la bibliothèque de l'IHP abrite actuellement une exposition très originale (et assez pointue) de Pierre Berger (université Paris 13): Esthétopie : Variétés d'espaces sensibles; entrée libre du 8 mars au 8 juillet, du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Outre les panneaux et tableaux, cette exposition contient des dispositifs interactifs et sonores pour expérimenter ces variétés de dimension 3.

jeudi 16 mars 2017

Igor Shafarevich


Le célèbre mathématicien Igor Shafarevich est décédé le 19 février dernier à Moscou. Il était
né en Ukraine le 3 juin 1923 à Jytomyr. Il était âgé de 93 ans. Jusqu'en 2008 il avait animé
un séminaire à l'institut Steklov. Igor Shafarevich était notamment un spécialiste de géométrie algébrique et de la théorie algébrique des nombres.
 Il avait également apporté son soutien à Andrei Sakharov en 1973 en rédigeant une lettre ouverte prenant la défense de l'académicien. 


Le grand oral de Cédric Villani

A voir sur BFM :
http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-grand-oral-de-cedric-villani-mathematicien-et-soutien-d-emmanuel-macron-1303-923331.html

Cédric Villani, européen convaincu puisqu'il siège au Conseil Scientifique soutient
Emmanuel Macron pour son projet Européen.
 

mercredi 15 mars 2017

Une conception aristotélicienne de la preuve - Grande Conférence des Archives Henri Poincaré


La cinquième Grande Conférence des Archives Henri Poincaré se déroulera le mercredi 15 mars prochain, de 17h00 à 19h00, dans la salle internationale de la MSH Lorraine (91 Avenue de la Libération, Nancy, troisième étage, salle 324).


Veuillez noter qu'en raison du plan Vigipirate il est impératif d'entrer dans le bâtiment avant 16h30 et de s'enregistrer auprès de l'accueil.

 
Jonathan Barnes (University of Oxford, Université de Genève, Université de Paris IV-Sorbonne) 

donnera une conférence intitulée :

"
Une conception aristotélicienne de la preuve"
Résumé

Selon les Seconds Analytiques d’Aristote, une preuve (en grec : une ἀπόδειξις) est un syllogisme savant (un συλλογισμὸς ἐπιστημονικός) ; et un syllogisme est savant s’il est tel que celui qui le possède, par le fait qu’il le possède, sait quelque chose (il sait ce que la conclusion du syllogisme énonce). Or, on sait que P, selon Aristote, si (a) on saisit la cause pourquoi P, et (b) il est nécessaire que P. Il en suit, toujours selon Aristote, que pour être savant un syllogisme doit se fonder sur des prémisses qui sont vraies et nécessaires et premières et immédiates et aussi plus connues que la conclusion et antérieures à elle et explicatives d’elle. Cette conception ‘officielle’ de la preuve contient des éléments qui sont difficiles à comprendre ; et de plus elle soulève plusieurs gros problèmes, et dans un contexte aristotélicien et dans un contexte plus large. D’abord, dans les Topiques et aussi dans les Seconds Analytiques eux-mêmes, Aristote propose ou présuppose une conception différente, ou même des conceptions différentes — ce qu’Alexandre d’Aphrodise a reconnu dans son commentaire. Ensuite, d’autres philosophes grecs (les Stoïciens, Galien, …), tout en acceptant qu’une preuve est un syllogisme d’un certain type, ne sont pas d’accord avec les conditions que doivent satisfaire les prémisses d’une preuve, et cela en partie parce qu’ils n’acceptent pas la conception aristotélicienne du savoir. Mon exposé vise à présenter quelques-uns de ces problèmes et (peut-être) à proposer quelques solutions.





lundi 13 mars 2017

Prolongation de l'exposition Shannon

Prolongation de l'exposition jusqu'au 23 avril 2017
Claude Shannon - Le magicien des codes
Au Musée des arts et métiers, 60 rue Réaumur, Paris 3e

dimanche 12 mars 2017

Le Verrier astronome et mathématicien

Alain Juhel propose sur son site  une page dédiée aux calculs de Le Verrier:
http://www.mathouriste.eu/Obs_Paris/Le_Verrier/Le%20Verrier_Calculs.html
occasion de (re)parler de sa méthode de calcul des valeurs propres d''une part,
de voyager un peu d'autre part, de Vulcain à la mystérieuse nouvelle "planète 9" en passant par Neptune, (et sur terre, de Bath à Saint Petersbourg, et de Cambridge à Prague...)
le tout servi le jour de son 206ème anniversaire.

mercredi 8 mars 2017

Journée de la femme et femmes de sciences

Femmes scientifiques et ingénieures 
Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, la Société Française de Physique vous informe que sa commission Femmes & Physique et les associations Femmes & mathématiques, Femmes & Sciences et Femmes ingénieurs ont élaboré 17 propositions pragmatiques et simples à mettre en œuvre, pour la place des sciences dans l'éducation et la place des femmes dans les sciences. Ces propositions sont destinées à interpeller les candidat-e-s à l'élection présidentielle de 2017, qui ont été contacté(e)s : une entrevue avec eux/elle ou leur équipe de campagne a été sollicitée.
Ces propositions sont articulées autour de quatre thèmes :
1. Repenser la place des sciences et de l’ingénierie dans l’éducation
2. Encourager l’orientation des jeunes, plus particulièrement des jeunes filles, vers les filières scientifiques et techniques
3. Combattre les stéréotypes sur les femmes et les sciences
4. Dynamiser la carrière des femmes scientifiques, techniciennes et ingénieures"
Pour en savoir plus, cliquer ici
Bonne Journée internationale des droits des femmes !

mardi 7 mars 2017

JBHU au café de l'IMT (Toulouse) le 10 Mars

Vendredi 10 mars 13h15 (amphi L. Schwartz, 1R3)
Jean-Baptiste Hiriart-Urruty : Les mathématiciens dans le patrimoine régional.
Deux nouvelles régions viennent d’être reconfigurées, dénommées Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et Nouvelle-Aquitaine, une sorte de « grand Sud-Ouest » au regard de la France. Les noms de mathématiciens issus de ces régions sont-ils encore présents lorsqu’on évoque les patrimoines (culturels, scientifiques, historiques, etc.) ? Apparaissent-ils quand il s’agit de donner des noms à de nouveaux collèges, lycées, ou autres établissements publics ? Les villages ou villes où ils sont nés les revendiquent-ils comme « personnalités liées à la commune » ?
Nous considaffiche_jbhuérons ces questions en parcourant la liste des mathématiciens (ou assimilés), nés dans un des villages ou villes des deux régions citées au-dessus. Les réponses aux questions posées sont variables, suivant les endroits, suivant la culture locale, suivant l’intérêt des décideurs locaux (parfois des collègues),…

lundi 6 mars 2017

AG de Femmes et Maths et Conférence


La procahine assemblée générale de femmes et mathématiques aura lieu le vendredi 24 mars 2017, à l’IHP, amphi Darboux.

Elle sera précédée à 14h d’une conférence ouverte à toutes et tous par Jeanne PEIFFER, directrice de recherches émérite au CNRS :

"Délimitation science/non-science et construction de genre dans un journal savant du 18e siècle"
 
Les premiers périodiques savants, nés dans le dernier tiers due siècle, prétendent tous s’adresser à un double public de curieux et de savants, mais tous ont parfois du mal à trouver un équilibre entre les deux. Les rédacteurs mettent en place un éventail assez large de stratégies éditoriales pour satisfaire les différents segments de publics. Les traductions concrètes des choix qui sont faits aboutissent à une délimitation science/non-science qui se superpose, dans le cas du Mercure suisse des années 1730, à une construction de genre.

jeudi 2 mars 2017

Esthétopies Variétés d'espaces sensibles à la bibliothèque de l'Institut Henri Poincaré.

A travers un parcours immersif, un ensemble d'installations sonores et visuelles offre des explorations sensibles dans des espaces mathématiques imaginaires encore incompris.
Un exposition de Pierre Berger
Avec Pierre-Yves Fave, Sergio Krakowski, Vincent Martial et Jimena Royo-Letelier
INFORMATIONS PRATIQUES
L'exposition est ouverte du 8 mars au 8 juillet 2017
Du lundi au vendredi : 9h - 18h
Entrée libre
Plus d’informations sur[www.esthetopies.ihp.fr] esthetopies.ihp.fr

Problème à frontière rigide, une avancée ?

Une preuve de la conjecture de René Michel (1981), un peu
délicate à expliquer ici en quelques lignes,
R. Michel, Sur la rigidité imposée par la longueur des géodésiques, Invent. Math. 65(1981),
71–83
 aurait été trouvée, sous des hypothèses différentes,
par Andras Vasy, Plamen Stefanov (tous les deux à  Stanford), et Gunther Uhlmann (University of Washington). L'article n'est pas encore publié. De nombreux mathématiciens ont
travaillé sur ce sujet comme :
GROMOV, Filling Riemannian manifolds, J. Differential Geom. 18 (1983), 1–147. MR 85h:
53029 Zbl 0515.53037
ou encore :
G. BESSON, G. COURTOIS, and S. GALLOT, Entropies et rigidités des espaces localement
symétriques de courbure strictement négative, Geom. Funct. Anal. 5 (1995), 731–799. MR 96i:
58136 Zbl 0851.53032

D'un point de vue physique ce résultat permettrait de mieux étudier la constitution de
l'intérieur de la planète terre :

mercredi 1 mars 2017

Les archives de Grothendieck

En cette période où l'actualité mathématique est calme il est peut-être temps de revenir  sur le
sort réservé aux "gribouillis" , ces milliers de pages laissées par le mathématicien Alexandre Grothendieck, auquel le journal Quadrature a récemment rendu hommage en publiant une étude
de Hervé Queffélec sur son travail en analyse fonctionnelle. Les enfants du mathématicien disparu ont confié en novembre dernier cinq caisses métalliques contenant des milliers de pages à un spécialiste de la vente et estimation des manuscrits, Jean-Bernard Gillot. Des universités américaines pourraient être intéressées.  Ces pages ne contiendraient pas des textes scientifiques mais des écrits personnels, sur sa lutte contre Satan, et une tentative de reconstruction des vies brisées par la shoah.
Mais il y a un contentieux portant sur les autres écrits de l'hermite du village de Lasserre, des milliers de pages,  entre la BNF, l'Université de Montpellier, et les héritiers. 

Le meilleur article sur le sujet est sans doute celui-ci :
http://www.liberation.fr/futurs/2016/01/14/grothendieck-des-gribouillis-de-genie-en-heritage_1426478