Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

vendredi 26 février 2016

Évelyne Barbin

Les  Journées scientifiques en l'honneur d'Évelyne Barbin qui auront pour thème: Circulation: Mathématiques, histoire, enseignement.
se tiendront du 26 au 27 mai 2016, à l'Université de Nantes (Amphi  Pasteur, UFR Sciences et Techniques, campus Lombarderie).
le site dédié:
avec le programme des conférences. 
Evelyne Barbin est historienne des sciences et professeure 
à l'université de Nantes
Afficher l'image d'origine

Une surface réglée

Le gif animé ci-joint

découvert par Rémi Coutens sur le web) montre une droite (en fait une canne avec deux embouts) qui tourne autour de son axe en s'inclinant et qui décrit une portion d'un hyperboloïde de révolution à une nappe (une surface quadrique d'équation 1+z^2=x^2+y^2). La plaque de verre découpée est traversée à chaque tour par la canne qui traverse le profil découpé. On voit la section de l'hyperboloïde découpée dans la plaque verticale. Cette surface est bien sûr répertoriée sur le site de Robert Feréol .
  http://www.mathcurve.com/surfaces/hyperboloid/hyperboloid1.shtml
Les surfaces qui peuvent être engendrées par une droite qui se déplace sont appelées les surfaces réglées. 

jeudi 25 février 2016

Conférence d'Etienne Klein à Poitiers le 2 Mars


Le pays où habitait Albert Einstein. 
Conférence d'Etienne Klein, philosophe ,  physicien au CEA, professeur à l'Ecole centrale de Paris, directeur du  laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA (LARSIM).: 

Albert Einstein est une figure monumentale, un monolithe écrasant, une mythologie gelée à lui tout seul. On l’a photographié, statufié, décortiqué, catalogué. On a même découpé son encéphale en lamelles dans l’espoir d’y détecter quelque particularité explicatrice de son génie. Mais qui était-il au juste ? Qu'a-t-il fait ? Qu'a-t-il pensé ?
Dans le cadre des Amphis du savoir, conférences organisées en partenariat avec l' UFR SFA, université de Poitiers.

  http://emf.fr/22538/le-pays-ou-habitait-albert-einstein/
UFR SFA - Batiment Sciences - B27 - 4 rue Michel Brunet - TSA 51106 - 86073 POITIERS CEDEX 9
accès libre
Le pays où habitait Albert Einstein

mercredi 24 février 2016

De Gottlob Frege à Jens Christian Grondahl

Une période d'accalmie dans l'actualité mathématique, le temps de
lire un bon roman, comme les Portes de Fer, du romancier danois Jens Christian
Grondahl, et au détour d'une page (222 pour être précis, un joli nombre) :

" Stanko était penché sur son devoir de maths dans la chambre de Julie 
pendant que je préparais le dîner. Il me faisait de la peine. Moi-même je suis nul
en maths, j'y suis presque réfractaire. Cela avait été une des raisons pour lesquelles 
j'avais abandonné la philo. Je n'avais jamais réussi à passer mon certificat de logique. Gottlob 
Frege et le calcul des prédicats. Cela avait rongé mon estime de moi-même que d'être imperméable 
à quelque chose censé être aussi clair. Cela avait été un des grands échecs de ma jeunesse, à peu près 
aussi important que celui essuyé avec Erika et, dans ma vie affective, Erika et Frege possédaient indéniablement un point d'intersection.  J'avais décroché avant même de m'y accrocher. Si 
seulement mes élèves de quatrième savaient que même le plus médiocre d'entre eux était probablement meilleur en maths que moi. Ils croyaient encore qu'un adulte qui savait quelque chose 
savait tout. Je frémissais à l'idée que Stanko me demande de l'aide..."

Un texte étonnant, qui montre l'importance que peut prendre l'échec en maths dans la conscience
d'un individu, même s'il a par ailleurs réussi ses études.  Gottlob Frege (1848-1925) dont il est
question ici est un mathématicien allemand considéré comme un des pères de la logique.  Il est le créateur de la logique moderne et du calcul des prédicats. Dans son ouvrage  Les fondements de l'arithmétique, il tente de faire dériver l'arithmétique de la logique. Le paradoxe de Russel : "l'ensemble des ensembles n'appartenant pas à eux-mêmes appartient-il à lui-même ?" est aussi apellé paradoxe de Frege, car Russel décrivit ce paradoxe pour la première fois dans une  lettre adressée en 
1902 à Frege.  

lundi 22 février 2016

projet européen MATLAN à Briançon

Résultat de recherche d'images pour "lycée d'altitude"


Réunion de dissémination du projet européen MATLAN à Briançon

L'équipe du projet ERASMUS + MATLAN du Lycée d'Altitude organise une réunion de dissémination (processus obligatoire dans les projets ERASMUS +).
Cet événement aura lieu le vendredi 25 mars au Lycée d'Altitude.
Le programme prévisionnel :
11h30 accueil
12h-13h30 repas au lycée
13h30-15h présentation de MATLAN et comment nous l'intégrons dans l'AP. Témoignages d'élèves et du chercheur
15h-16h présentation des compétences et des outils d'aide mis au point pour développer le travail collaboratif, l'expérimentation et la communication.
M. Torossian (Inspecteur Général de mathématiques), des chercheurs de la région PACA, des membres des IREM de Grenoble et Lyon nous ont déjà assuré de leur présence ainsi que Mme TURIN, IPR d'anglais.
présence ainsi que Mme TURIN, IPR d'anglais.


Nous savons que nos collègues des collèges sont bien pris par la réforme mais MATLAN peut-être l'occasion pour eux d'avoir des thèmes pour les EPI.
Lien et affiche à aller voir et à diffuser :
http://www.lyc-altitude.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article1059

Cordialement.
Hubert PROAL
Coordonnateur du projet MATLAN pour la France
Coordonnateur des ateliers MATh.en.JEANS pour le sud-est de la France
Lycée d'Altitude
05100 Briançon

vendredi 19 février 2016

Le lycée numérique : Une expérience pour l'excellence en Terminale S

La  page de présentation du Lycée Numérique se trouve sur le site à l'adresse  
http://www.lyceenumerique.fr . C'est une création des partenaires suivants : 

  • de la société Epistemon (qui regroupera dans l'avenir le Lycée Numérique, la RMS, une participation importante dans les éditions Cassini et un pôle d'édition mathématique issu de Rue des Ecoles) dont la vocation est d'être un pôle mathématique de référence en France
  • et bien entendu du Lycée Numérique
L'enjeu est simple, n'ayons pas peur des mots, il s'agit de pallier à la baisse du niveau de mathématiques dans nos classes de Terminale S par une alternative numérique, capable d'égaler ce qui se fait dans les meilleurs lycées parisiens. Le projet, pour l'instant encore expérimental regroupe actuellement une quarantaine d'élèves. Son slogan : "Ouvrir à l'excellence" !


Vive le papier !


L’enquête d’une linguiste américaine révèle que les étudiants préfèrent toujours le support papier pour leur lecture aux livres numériques, tablettes et téléphones portables.De quoi conforter
Quadrature dans sa politique de proposer une revue sur papier de qualité à un prix très
raisonnable. Si ce n'est pas encore fait, pensez à vous abonner  (lien ci-contre) : un journal ne peut survivre que grâce à une communauté de lecteurs fidèles.

jeudi 18 février 2016

Prix Hermann Weyl

Vasily Pestun  professeur à l'IHES reçoit le prix Hermann Weyl pour ses « contributions exceptionnelles à l’étude des théories de jauge supersymétriques, comme ses calculs ingénieux des fonctions de partition ayant mené à la découverte de connections riches entre les théories quantiques des champs à quatre et à deux dimensions. »
 http://scgp.stonybrook.edu/wp-content/uploads/2012/09/vasily-pestun-web.jpg

mercredi 10 février 2016

Conférence de presse sur les ondes gravitationnelles


Une conférence de presse est organisée par la collaboration LIGO-Virgo demain jeudi 11 février à 16h30 concernant la recherche d'ondes gravitationnelles.

La conférence de presse sera retransmise à 16h20, à l'UPMC, dans l'amphi Charpak.

Des chercheurs et enseignants chercheurs de l'UPMC au LKB sont associés à l'évènement et répondront à vos questions.

mardi 9 février 2016

Les exposés du centre Henri Lebesgue sur Youtube

Le Centre Henri Lebesgue (CHL) met en place *Les 5 minutes Lebesgue* 
un nouveau séminaire hebdomadaire dans lequel les chercheurs des 
universités de Rennes, Nantes, Brest, Angers et Vannes sont invités à 
donner des exposés de cinq minutes chrono sur un sujet mathématique de 
leur choix. Les exposés sont filmés puis mis en ligne sur le site du CHL 
et sa chaîne YouTube.
Les exposés portent sur des thèmes variés : algèbre, analyse, 
probabilités, géométrie, didactique... Ils s'adressent à une large gamme 
de publics, allant possiblement du grand public à un public de 
chercheurs très spécialisés. Afin de guider l'internaute, un système de 
symboles et de couleurs a été mis en place pour indiquer le niveau 
requis par chacun des exposés.
Les premiers exposés donnés dans ce cadre :
 . Vincent Duchêne, Les solitons hydrodynamiques
 . Guillaume Poly, Le problème de l'aiguille de Buffon
 . Gilles Carron, Quelques échos d'une identité différentielle élémentaire
 . Xavier Caruso, Les nombres p-adiques
 . Rémi Catellier, Comment rentrer chez moi en marchant au hasard ?
 . Matthieu Romagny, La décomposition de Dunford
 . Victor Kleptsyn, Le théorème du cercle arctique 
Lien vers le site des 5 minutes Lebesgue :
  http://www.lebesgue.fr/5min

Lien vers la chaîne Youtube du CHL :
  https://www.youtube.com/channel/UCLIsRK9YJZ-im8gxh1RebOg
Centre de Mathématiques Henri Lebesgue 

Détection des ondes gravitationnelles

Les ondes gravitationnelles viennent d'être détectées pour la première fois par le
réseau d'interféromètres Ligo Virgo.
A ce propos je vous recommande cet excellent article-pdf du
cnrs paru dans images de la physique :
www.cnrs.fr/publications/imagesdelaphysique/.../03_Virgo_Laser.pdf
Ces ondes sont prédites par la solution de Schwarzschild des équations
d'Einstein (voir à ce sujet l'article de Mauricio Garay "Lettres du front" paru dans
Quadrature numéro   92 - 2014 ).
Ci-dessous le Ligo (Livingstone , Louisiane, USA), Virgo est quant à lui installé en Italie, près de Pise.
La chasse aux vagues gravitationnelles est de nouveau ouverte

lundi 8 février 2016

Une question, un chercheur

Décés de Boris Pavlov (1936-2016)

Figure bien connue des congrès de physique mathématique,
Boris Pavlov est décédé le 30 janvier. Il a été professeur à l'Université d'Auckland (Nouvelle Zélande) de 1994 à 2007, après avoir quitté Saint Pétersbourg. Nos condoléances à son
épouse Irina.Il était actuellement professeur adjoint à l'Université de Massey.
Un congrès est organisé les 13 et 15 mars prochains à sa mémoire à
l'Université de Stockholm.

http://staff.math.su.se/kurasov/SpectralTheory2016/
Prof Boris Pavlov staff profile picture

samedi 6 février 2016

Maths park à l'IHP : Les mathématiques au service de la supraconductivité


Ce séminaire qui vient de fêter ses cinq ans d'activité s'adresse aux étudiants à l'Université (tout niveau) et en classes préparatoires, ainsi qu'aux enseignants aussi bien en lycée, en classes préparatoires ou à l'Université. Il pourra également intéresser certains bons élèves de terminale. Son but est de présenter des mini-cours sur des sujets variés en mathématiques (voir programme) d'une durée d'environ 1h30. Les exposés sont suivis d'une collation conviviale. L'inscription est gratuite mais obligatoire.
 http://www.ihp.fr/seminaire/mathematic-park

le 13/02 : Virginie Bonnaillie-Noël, 

LES MATHÉMATIQUES AU SERVICE DE LA SUPRACONDUCTIVITÉ

 
Résumé :
Dans cet exposé, nous expliquerons comment les mathématiques peuvent servir à comprendre un phénomène physique, prévoir le comportement de certains matériaux. Nous verrons également comment mêler des aspects théoriques et numériques pour mieux comprendre les matériaux supraconducteurs.
 Logo de Mathematic Park

vendredi 5 février 2016

Maths et vérification des codes

La jeune entreprise française TrustInSoft accélère et renforce ce processus grâce à une technique innovante basée sur les mathématiques. Son excellence lui a valu d'être primée au FIC 2016. 
C'est un article de l'Usine digitale

http://www.usine-digitale.fr/article/fic-2016-un-prix-du-jury-pour-trustinsoft-la-spin-off-du-cea-qui-securise-le-code-avec-des-maths.N375581 

 

jeudi 4 février 2016

Femmes de Science

De Sophie Germain à Femmes de Science, il n'y a qu'un pas : 
 
La cinquième édition   des journées de contribution « Femmes de science sur Wikipédia »  organisée par Universcience avec  la Fondation l’Oréal et Wikimédia France aura lieu le samedi 5 mars 2016 de 9h30 à 13h00 à la Cité des sciences et de l’industrie.

Depuis la première édition en 2014, près de 80 contributrices et contributeurs ont enrichi ou créé 75 notices sur des femmes scientifiques de toutes les disciplines et de toutes les époques dans l’encyclopédie en ligne libre la plus consultée au monde. Un succès qu’il faut inscrire dans la durée.

Pour plus de renseignements :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet:Femmes_de_science

mercredi 3 février 2016

Journée Sophie Germain à l'IHP le 18 Mars

L’Institut Henri Poincaré et La Poste
s’associent pour célébrer la mathématicienne
Sophie Germain en publiant un timbre à son effigie.
Le 18 mars aura lieu une journée portes ouvertes pendant laquelle sera vendu le timbre en avant première.

Au programme également : conférences, expositions, visite guidée de la bibliothèque...

    - AU PROGRAMME -

  • 10h - 17h :  Vente en avant première du timbre Sophie Germain.

  •    10h - 17h30 - 2 expositions en libre accès dans le hall de l’Institut : Sophie Germain et collection de timbres scientifiques.

  • à 14h et à16h - Visite guidée de la bibliothèque et du patrimoine scientifique, par François Apéry (inscriptions sur place le jour J).

  • 18h - Table ronde/débats autour de Sophie Germain, animée par Cédric Villani.

Il y a 240 ans, le 1er avril 1776, naissait Sophie Germain rue Saint-Denis à Paris. A 13 ans, la jeune fille découvre les mathématiques et étudiera seule les théories d’Euler et de Newton< Elle découvrira la théorie des nombres.
Soutenue par sa famille, elle restera célibataire et se créera une double identité en tant que Monsieur Le Blanc qui lui permettra de poursuivre sa passion. Femme souhaitant faire des études réservées aux hommes à cette époque, elle suivra les cours de l’École Polytechnique par correspondance et entrera en relation avec le professeur Lagrange sous ce pseudonyme.
Travaillant sur le dernier théorème de Fermat, elle démontre  le théorème dit de Sophie Germain, elle contactera Carl Friedrich Gauss, toujours sous l’identité d’Auguste Le Blanc, pour échanger avec lui sur ses recherches.En 1816 L’Académie des sciences remet son Grand prix des sciences mathématiques à Sophie Germain pour son mémoire, Recherche sur la théorie des surfaces élastiques, finalement publié en 1821.Elle sera la première femme autorisée à assister aux séances de l’Institut de France. Elle meurt en 1831.
(Source IHP)