Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

mardi 31 mars 2015

Opportunités pour les docteurs en mathématiques

Nous relayons une info de Stéphane Cordier, directeur de AMIES


Voici 3 annonces susceptibles d'intéresser des doctorants ou docteurs récents :
- L'appel à candidature "postdoc innovation" (deadline 3 mai)
http://www.univ-psl.fr/default/EN/all/news_fr/appel_a_projets_pour_des_contr.htm
qui concerne le numérique au sens très large
- La prochaine SEME (semaine math entreprises) , à Nantes du 18 au 22 mai
http://www.math.sciences.univ-nantes.fr/seme2015/
- Le prix de thèse math-entreprise (pour les docteurs en math 2014, deadline 14 juin)
http://www.agence-maths-entreprises.fr/a/?q=fr/prix-de-these

Plus (et d'autres) informations depuis le site d'AMIES : http://www.agence-maths-entreprises.fr/

mercredi 25 mars 2015

Pour les passionnés d'astronomie
Conférence de l'AIES
Communiqué de Victor Manstrangelo, Président de
l'AIES
vendredi 3 avril à 17h Maison de l'AX,  5 rue Descartes 75005 Paris 
Si vous arrivez avant 16h45 vous pouvez sonner sur le bouton "secrétariat". Après 16h45 , afin de ne pas trop déranger l'administration de l'AX, il faut appuyer sur le bouton "salle de réunion" à l'entrée du 5 rue Descartes
Inscriptions auprès de Irène HERPE-LITWIN : irene.herpe@science-inter.com
Conférence du Pr  Jean-Pierre BIBRING
Université Paris Sud 11 et membre de l' Institut d'Astrophysique d'Orsay
"Dernières informations sur l'expédition Rosetta vers la Comète P67
via le réveil attendu à la mi-mars du robot Philae "
 Le réveil du robot Philae de la sonde Rosetta est un événement scientifique très attendu. Ce réveil est prévu pour aujourd’hui ou demain.
L’auteur du projet, lancé en  1985,  est Jean-Pierre BIBRING.
Il s’agit d’une épopée, puisque le projet Rosetta a été initialement par l’Europe, la Russie et les Etats-Unis..
Mais, en  1993, les Etats-Unis se désolidarisent de ce projet, et Rosetta doit repartir sur de nouvelles bases : une autre comète, un autre lanceur.
Finalement le choix porte sur la comète P67, qui est à peu près 40 fois plus massive que la comète initialement choisie, et il faudra attendre 9 ans, après de nombreuses révolutions autour du Soleil, d'où:
-       
Départ 2005, arrivée 2014.
-       
L e robot Philae a été largué et il est  arrivé à 40 mètres du point visé.
-       
Tout ceci se passe à 550 millions de km de la terre (30 minutes-lumière).
-       
Le robot s’est posé  au pied d’une falaise de 100 m de haut.
Il est à l’ombre du Soleil, et il faut attendre la  mi-mars pour pouvoir reprendre contact, les batteries solaires étant rechargées. 
Si tout se passe bien, les informations recueillies seront en mesure de lever certaines incertitudes concernant des points majeurs de l’évolution primitive du système solaire et de la structure même de la Terre, en particulier de l’origine de l’eau terrestre.


PRIX ABEL 2015

Le prix ABEL 2015 est attribué conjointement à John F Nash, âgé de 86 ans et
à Louis Niremberg, âgé de 90 ans  pour leurs travaux sur les équations aux
dérivées partielles non linéaires. L'annonce du prix a été faite aujourd'hui à Oslo
par le président de l'Académie des sciences et des lettres, Kirsti Strom Bull.
J. Nash a passé l'essentiel de sa carrière au MIT et à Princeton, quant à
Niremberg il a travaillé au célèbre Courant Institute à  New York.


plus d'infos sur :
http://www.abelprize.no/ (English).
Résultat de recherche d'images pour "john F Nash"
John Forbes Nash.

Louis Niremberg

mardi 24 mars 2015

La formation des futurs scientifiques est en danger.

La CIRUISEF (Conférence des doyens scientifiques francophones de l’AUF), la
CDUS (Conférence des doyens scientifiques français) et l’UPS (Union des
Professeurs de classes préparatoires Scientifiques) ont été reçues le 11 mars
2015 par le CSP (Conseil Supérieur des Programmes).
Les présidents de ces conférences ont souhaité informer le CSP du résultat de
leurs travaux du dernier colloque CIRUISEF qui s’est tenu à Rabat en novembre
2014, sur le thème : « Réflexion sur la formation d’un enseignant
scientifique ».
Leurs conclusions sont alarmantes. Ils estiment après enquêtes et consultations
nationales et internationales que les formations qui se sont mises en place depuis
quelques années dans les collèges et lycées représentent un danger pour la
formation des futurs scientifiques de France.
Quatre points majeurs ont été abordés :
1- L’apprentissage et l’appropriation du langage des nombres, des signes et des
équations ont disparu des programmes avec pour exemple, les épreuves du bac
de Physique 2013 et 2014 réduites à un commentaire de texte (cf. les rapports de
la SFP - Société française de Physique, de l'UdPPC - Union des professeurs de
physique et chimie et l'UPS - Union des professeurs de classes préparatoires
scientifiques).
2- La confusion qui s’est mise en place entre la formation d’un esprit scientifique
et la culture scientifique vulgarisée. Les élèves de terminale ont entendu parler
de tout, possèdent une culture générale scientifique superficielle et savent se
questionner, mais ne sont plus formés dans leurs fondements cognitifs au
langage et à l’analyse des nombres, des signes et des équations. De ce fait, ils
utilisent des mots compliqués qu’ils ne maîtrisent pas, et en arrivent à écrire ou à
faire, sans se poser de question, des phrases ou des calculs sans aucun sens.
La délégation a rappelé que former un futur scientifique ce n’est pas lui inculquer
une culture générale. C’est surtout lui inculquer une manière de penser, de
travailler et d‘organiser son esprit et son travail. La construction d’un esprit
scientifique passe par deux phases majeures : la première est l’appropriation des
clefs du langage scientifique : celui du langage des mathématiques, puis de la
physique, de la chimie, de la biologie, de la géologie et actuellement de
l’informatique, fait de nombres, de signes, de symboles et d’équations et la
deuxième est la répétition, année après année, de la résolution de problèmes
concrets par la voie de l’analyse et de la rigueur concise et logique de la
démonstration, s’appuyant sur des Lois et des principes universels sus et compris.
La colonne vertébrale de l'esprit d'un scientifique - à savoir l’analyse et la
résolution structurée et concise de problèmes concrets (physique et chimie) et
abstraits (mathématiques), faisant travailler l'agilité cognitive de l'élève, et ce
durant plusieurs années - a disparu. Pourtant les dernières avancées de la
recherche en neurosciences démontrent bien l’intérêt de ces apprentissages
répétitifs (déductifs et inductifs) particuliers, mis au point par les scientifiques
depuis de très nombreuses années.
3- La pédagogie du tout « intuitif » se révèle désastreuse à plusieurs niveaux : Elle
conduit les élèves les plus faibles à croire que les disciplines scientifiques se
comprennent sans effort et juste avec les mots (et les mains), les poussant à
construire par eux-mêmes des modèles intuitifs (le plus souvent erronés) pour se
représenter des phénomènes divers et variés, et sans leur donner une idée
hiérarchique des concepts (cf les travaux de PROMOSCIENCES). Il est quand même
étonnant que certains aient pu imaginer qu’un élève, durant ses douze années de
scolarité obligatoire, serait capable intuitivement de retrouver et assimiler, seul ou
presque, toutes les lois et tous les concepts des sciences exactes et naturelles que
l’homme a mis des siècles à découvrir et à démontrer. Il doit être accompagné par
des enseignants qui eux-mêmes ont bien assimilé les lois et les concepts sousjacents.
4- Les programmes sont pléthoriques et abordent des notions et concepts
scientifiques qui ne devraient être abordés qu’au mieux en licence. Les
enseignants du secondaire ne peuvent traiter correctement l’ensemble du
programme et des impasses majeures sont faites, entraînant un savoir décousu
et parcellaire de la Matière vivante et inerte. Les manuels scientifiques ont
sacrifié la colonne vertébrale scientifique aux nouvelles lois de la communication
vulgarisée. En conséquence les connaissances des élèves sont pléthoriques mais
tout à fait superficielles.
Enfin, la délégation a souhaité rappelé que les résultats de l’enquête PISA1
française, doivent interpeller les formateurs d’enseignants du primaire et du
secondaire et les responsables de la conception des programmes.

lundi 23 mars 2015

concours-Bulles-au-carré

Les résultats du concours de BD d'image des maths sont parus
Plus de 100 BD ont été réalisées.  Vous pouvez découvrir l'identité des participants sur la page : http://images.math.cnrs.fr/4eme-concours-Bulles-au-carre-3576.html
Ces planches ont été soumises à l’appréciation du jury d'une part, et des internautes d'autre part.
8 bandes dessinées ont été récompensées : http://images.math.cnrs.fr/Resultats-du-4eme-concours-Bulles.html
  JPEG - 936.4 ko

jeudi 19 mars 2015

Bientôt le Prix Abel

C'est le 25 MArs à midi (heure d'Oslo) que le président de l'Académie des sciences et
des lettres de Norvège,Kirsti Strøm Bull, annoncera le nom du gagnant du Prix Abel, selon les recommandations  du comité.  Rappelons que le montant de ce prix est d'environ 800 000 euros
et que la cérémonie de remise, en présence du >Roi, est fixée au 19 Mai.

dimanche 15 mars 2015

Il faut venir à Briançon !


Il faut vite venir à Briançon, parce qu'il  reste de la neige mais surtout parce que durant une semaine vous pourrez visualiser la totalité de l’exposition MATh.en.JEANS et ça c’est exceptionnel.


Pour marquer la quatrième semaine des maths, l’atelier MATh.en.JEANS du Lycée d’Altitude a décidé de sortir les maths hors des murs. Une manière attractive de montrer cette discipline. L’enceinte du Lycée d’Altitude, au pied de la fortification Vauban, est assez longue, l’exposition des productions des élèves en recouvre une bonne partie, peut-être arriverons-nous à encercler complètement le lycée dans quelques années.
Hubert Proal.
JPG - 111 ko

Les métiers des maths

Un ZOOM sur les métiers des maths et de l'informatique :http://metiers-mathsinfo.fr/
Il est réalisé en partenariat entre l' ONISEP avec les sociétés savantes et associations suivantes :
 Femmes et Mathématiques, Société Française de Statistique (SFdS), Société Informatique de France (SIF), Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI) et Société Mathématiques de France (SMF).
La brochure est à télécharger en pdf.
couverture

vendredi 13 mars 2015

15000 Livres

Le figaro reprend un sujet dont nous avions déjà parlé ici,
l'initiative du gouvernement britannique d'accorder une réduction de 15000 livres
de frais de scolarité aux étudiants en sciences qui s'engageront à enseigner les
maths et les sciences pendant trois ans.
http://etudiant.lefigaro.fr/international/actu/detail/article/grande-bretagne-15-000-livres-pour-inciter-les-etudiants-a-devenir-profs-de-maths-et-de-sciences-127/
peut être une idée dont pourrait s'inspirer notre ministre pour son plan maths car
il n'y a pour l'instant à notre connaissance pas d'encouragement financier pour les
étudiants qui feraient ce choix.
Le gouvernement britannique n'a donc pas hésité  à favoriser les étudiants en
maths par rapport à ceux d'autres domaines, un tabou chez nous ?

mercredi 11 mars 2015

Labo Origins à la Reine Blanche

Dimanche 15 mars de 11h à 13h
Marie-Odile Monchicourt
animera une discussion sur le thème
L’ÉPOUSTOUFLANTE CAPACITÉ CRÉATIVE DE LA NATURE POURRAIT ETRE UNE REPONSE À LA QUESTION DE NOS ORIGINES
avec Michel Spiro, Etienne Klein, 
Vincent Fleury et Stéphane Douady

Plus d'informations, tarifs et réservations sur

lundi 9 mars 2015

Vrai ou faux sur la réduction des matrices

Un petit test avant les concours ? ou simplement
pour le plaisir, pour voir si vous n'avez pas trop perdu la main, eh bien c'est ici :
http://www.rogermansuy.fr/VF/reduction.html

mercredi 4 mars 2015

A la découverte de la bibliothèque numérique du lycée d'altitude

L'équipe Maths en Jean du lycée d'altitude de Briançon
dirigée depuis de nombreuses années par Hubert Proal
a mis en ligne ses travaux de façon interactive et amusante
c'est ici :
http://www.lyc-altitude.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article854

mardi 3 mars 2015

Journée Jean-Louis Ovaert

Le Jeudi 26 Mars, l'APMEP organise avec le concours des IREM, de la CFEM et de l'UPS une journée en hommage à Jean-Louis Ovaert qui fut un acteur important de l'enseignement des mathématiques. À cette occasion, quelques uns de ses collègues et amis évoqueront quelques aspects de sa personnalité et de ses multiples réalisations.
Lieu :Paris. Université Paris-Diderot,  Bâtiment Sophie Germain, Amphithéâtre Turing. Accès public par l'extrémité sud-est de l'avenue de France. L'amphi est au sous-sol du bâtiment, on y accède en allant à gauche en entrant.
Résultat de recherche d'images pour "jean louis ovaert"
Mise à jour des informations à : http://robert.rolland.acrypta.com
Interventions (de10h à 12h et 14h à 16h)

E.Barbin : Histoire des mathématiques et formation : en mai 1975, il y a presque exactement 40 ans, la Commission inter-IREM « Épistémologie et histoire des mathématiques » était créée à l’initiative de Jean-Louis Ovaert et de Christian Houzel. Nous en esquisserons les circonstances, puis nous indiquerons les conceptions impulsées, qui ont continué à guider les travaux de cette Commission. Nous présenterons les idées de Jean-Louis Ovaert et ses interventions en faveur de l’introduction de l’histoire des mathématiques dans la formation des enseignants.
 P.-L.Hennequin : JLO et le recrutement des maîtres : JLO préside le jury du Capes en 85, 86 et 87, tandis que, sous son impulsion, l'oral  évolue profondément et que la création du Capes interne transforme le profil des candidats. Le rapport qu'il publie fin 87 pour les trois années lui permet de préciser  les capacités que doit posséder un bon enseignant.
C. Houzel : L'engagement de J.-Louis Ovaert dans l'histoire des mathématiques

 D.Monasse : Jean-Louis Ovaert et la réforme des classes préparatoires, 1987-1994 : Jean-Louis Ovaert a été un acteur essentiel de la réforme des Classes Préparatoires qui a été mise en œuvre à la rentrée 1995. En dehors de programmes de mathématiques à la fois ambitieux et raisonnables, beaucoup des points clés de la réforme lui sont dus: diversification des filières, enseignement des sciences de l'ingénieur, création de l'option informatique, etc. 

 C.Pair. 1952 - 2013 : Souvenirs d'une amitié 

 J.-L.Piednoir. Jean-Louis Ovaert et l’enseignement technique : par son histoire personnelle Jean-Louis Ovaert  s’est intéressé à l’enseignement technique outil de promotion des jeunes de milieu populaire.

 D.Reisz. Jean-Louis Ovaert et le second cycle de l'enseignement secondaire : Il ne faut pas réduire l'influence de JLO aux seuls programmes de mathématiques. Les programmes n'étaient pour lui qu'un des outils pour repenser l'enseignement scientifique et plus globalement toute la structuration de ce second cycle qui lui tenait à cœur.

 R. Rolland. Discussion sur l'analyse

 E.Van der Oord.  Jean Louis Ovaert à l'inspection générale. Son action en matière de gestion des ressources humaines

 A.Warusfel. Jean-Louis Ovaert un homme de conviction, libre et singulier : ayant connu Jean-Louis Ovaert depuis juillet  1955 (dans l'Aquarium - forum du 45 rue d'Ulm) jusqu'à 2014 en passant notamment par le 107 (bureaux de l'Igen d'alors) de 1994 à 1997 puis 2001, je m'attacherai surtout à décrire les différentes facettes de cet entraîneur d'hommes à la personnalité si variée. Je dirai pourquoi les tentatives actuelles de mise au pas de notre ancienne fonction commune - notamment la parution, juste après sa mort, d'une "charte de déontologie" visant à une caporalisation d'un corps jusque là uniquement guidé par les qualités humaines de ses membres, de celles dont justement Ovaert faisait preuve au premier rang, l'auraient choqué au plus haut point.