Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

lundi 29 décembre 2014

Quatrième forum emploi maths

Professeur - Directeur de l'Agence Mathématiques en Interaction avec les Entreprises et la Société (AMIES)

 4eme FEM : plus de 1100 inscrits à J-6 ! Le record du 3eme FEM devrait être battu.... Pensez à vous inscrire et à en parler dans votre entreprise, laboratoire, formation... A bientôt !

Accueil | Forum Emploi Maths 4 forum-emploi-maths.org


dimanche 28 décembre 2014

Décès de Louis Boutet de Monvel

Louis Boutet de Monvel nous a quitté le jour de Noël. Né le 22 juin 1941, élève de Laurent Schwartz, il était spécialiste d'analyse fonctionnelle, des opérateurs pseudo différentiels, et des opérateurs de Toeplitz. http://webusers.imj-prg.fr/~louis.boutet-de-monvel/
Louis Boutet de Monvel était titulaire de nombreux prix dont la médaille Emile Picard et le prix de l'Académie des Sciences. Nous gardons pour notre part un souvenir marquant de ses cours de
préparation à l'agrégation, donnés à l'Université Joseph Fourier. L"équipe de Quadrature adresse ses très sincères condoléances à sa famille et plus particulièrement à son épouse, la mathématicienne Anne Boutet de Monvel.

Christmas Math Worksheets

Sous ce titre le site Math-drills propose de nombreuses pages d'activités
mathématiques à télécharger autour du thème de Noël,
http://www.math-drills.com/christmas.shtml
comme par exemple What's in the gift qui propose des listes de
soustractions, mais il y a aussi des pages plus évoluées.


mercredi 24 décembre 2014

Hommage à Ivor Grattan-Guinness.

Voici quelques extraits, avec l'accord de l'auteur, de l'hommage rendu 
par Alexandre Moatti à Ivor Grattan-Guinness(1941-2014), historien 
des Mathématiques et de la logique.


" La notion d’ingénieur-savant qu’il propose dans son article(http://journals.cambridge.org/action/displayAbstract?fromPage=online&aid=1454452) Science in Context 1993 (“The ingénieur savant, 1800–1830 A Neglected Figure in the History of French Mathematics and Science”)
 m’est apparue comme une grille de lecture remarquable des parcours et des œuvres (et leurs mutuelles “convolutions”) de cette époque. Pour décrire brièvement : à la charnière entre théorie et pratique, ainsi qu’entre mathématique et physique, ils sont [savants >>> ingénieurs], appliquant leurs connaissances scientifiques aux techniques et métiers de la révolution industrielle – et ils sont aussi dans l’autre sens [ingénieurs >>> savants], créant de nouvelles branches de la science fondamentale en les nourrissant de leurs résultats “ de terrain” (mécanique appliquée, théorie des machines, hydraulique, résistance des matériaux, aussi ce qui s’appellera plus tard thermodynamique,...).
 Il détaillait bien cette catégorie d’ingénieurs-savants, très spécifiques à cette époque et à l’Ecole polytechnique de Monge, les comparant aux plus classiques et pérennes “savants académiques”, classant les divers savants dans chaque catégorie – certains pouvant varier dans leur carrière. Les ingénieurs-savants, ce sont Coriolis, Navier, Saint-Venant, le second Poncelet (celui des roues et des turbines), Clapeyron, le premier Lamé (celui des voussures et de la résistance des matériaux, en Russie), Sadi Carnot,...; les savants plus classiquement académiques, polytechniciens eux aussi, ce sont Biot, Arago, Poisson, Poinsot, le premier Poncelet (celui de la géométrie), Cauchy,...
 Son analyse n’était pas exempte d’humour (britannique ?), quand il expliquait que cette figure d’ingénieur-savant ait pu être “négligée”, dans l’historiographie, à cause d'une forme d’aversion des historiens, et de nos sociétés en général, envers les mathématiques, je cite (Grattan-Guinness 1993, concl.): "As far as the history of science is concerned, the main reason is mathsphobia, which affects its historians as it does society in general.” "

 Alexandre Moatti
 Ingénieur en chef des Mines
 Concepteur et directeur de BibNum www.bibnum.education.fr(http://www.bibnum.education.fr)
 Chercheur associé à l’université Paris-VII
> Président d’honneur de la SABIX http://sabix.revues.org

mardi 23 décembre 2014

Scènes de science au théâtre de la Reine blanche

Communiqué par  Elisabeth Bouchaud (Directeur de Recherche à l'ESPCI):

"Oui, la culture scientifique fait partie de la culture, un point c’est tout. Mon projet est de la partager avec un large public.  Trop nombreux en effet sont celles et ceux (surtout celles, d’ailleurs !) que la science rebute ou qu’elle effraie, ou tout au moins, qui s’en sentent exclus. Ceux-là, qui ne se sentent pas, au fond, légitimes à entendre, à voir, ni surtout à comprendre de la science, n’oseront pas entrer dans les lieux où elle se divulgue au grand public (c’est là, dit-on, qu’elle se « vulgarise », mais qu’y a-t-il de plus noble ?). Je voudrais que tous aient envie de franchir le seuil d’un théâtre de quartier, d’un lieu où l’on se divertit. C’est sur le plateau de la Reine Blanche, en effet, que les plus grands scientifiques viendront partager avec le public leur émerveillement devant la beauté de la science, leur émotion de la découverte, et la joie, oui, la joie avec laquelle, nous, scientifiques, faisons notre métier.  ! "

Première séance :
Dimanche 1er février 2015 à 11h ! L’univers a-t-il jamais commencé… ?  par Etienne Klein
D’où vient l’univers ? Et d’où vient même qu’il y ait un univers ?
http://www.reineblanche.com/

dimanche 21 décembre 2014

Blake, Mortimer, et quelques mathématiciens

Dans Le Bâton de Plutarque, dernier album paru des aventures de 
Blake et Mortimer, Yves Sente et André Juillard, ont promené leurs héros dans 
le manoir de Bletchley Park, en 1944. S'ils ne croisent pas Alan Turing, ils rencontrent 
toutefois (image ci-dessous) des  mathématiciens comme Gordon Bluebell,  
qui font partie des équipes de "code breakers" ; la première fois sans doute 
que les mathématiques apparaissent 
aussi nettement dans la série, et en plus l'album est bien réussi (poutr les amateurs 
de la ligne claire). 

samedi 20 décembre 2014

Fluidité

Dernier volet géométrique de l'année ! Passons maintenant à des courbes plus "fluides" que les droites...
La mécanique des fluides peut en effet  être un prétexte pour créer de
belles familles de courbes visualisant des écoulements. Si nous nous limitons à des
écoulements irrotationnels, sans tourbillons, l'équation de continuité des
fluides incompressibles devient tout simplement l'équation de Laplace appliquée
au potentiel des vitesses (son laplacien est nul). Or nous savons que de telles
fonctions que l'on appelle harmoniques peuvent être crées en considérant les
parties réelles de fonctions holomorphes, c'est à dire de fonctions complexes
f(z) dérivables. C'est ce que nous avons fait sur le dessin ci-dessous en considérant
la fonction classique z+ 1/z. qui simule l'écoulement autour d'un cylindre et en traçant les
lignes de niveau de sa partie réelle avec le logiciel MAPLE .

vendredi 19 décembre 2014

Finir l'année en ligne droite - 2

Après l'ordinateur, la main de l'artiste en la personne de
Boris Asancheyev que les lecteurs de notre revue
connaissent bien, puisque nous lui devons quelques couvertures.
Boris s'est  cette fois posé la question de la figure constituée
par l'enveloppe de la famille des droites passant par les pointes
des aiguilles d'une horloge, Sur ce dessin, la longueur de l'aiguille des
minutes est 3, celle des heures 2 et le pas de temps est d'une minute.
Vous aurez bien sûr deviné la période de la courbe obtenue.


 

Finir l'année en ligne droite - 1



Eh oui, ça se tire...une ligne ! Voici le premier de deux petits billets sur les droites.
Celui-ci est en rapport avec l'informatique ; cette image construite
sur ordinateur par Hamid Naderi Yeganeh est composée de 2000 segments dont les
extrémités ont pour coordonnées respectives :
\[ \left(\left(\sin {\left(\frac{12\pi n}{2000}\right)}\right)^3, \left(\cos {\left(\frac{10\pi n}{2000}\right)}\right)^3\right) \]
\[ \left(\left(\sin {\left(\frac{8\pi n}{2000}\right)}\right)^3, \left(\cos {\left(\frac{6\pi n}{2000}\right)}\right)^3\right) \]
Le site original est ici :
https://mathematics.culturalspot.org/home

mercredi 17 décembre 2014

Mathematic Park 2015

 Le programme de Mathematic Park pour le début de l'année 2015 est
maintenant finalisé. Le voici :

. le 17 janvier à 15h
   Olivier Wittenberg
   De la topologie aux corps finis : autour des conjectures de Weil
   (exposé en hommage à la disparition récente d'Alexandre Grothendieck)

 . le 7 février à 15h
   Xavier Buff
   Où sont les zéros des polynômes ?

 . le 7 mars à 15h
   Jean-Christophe Filliâtre
   Vérification déductive des programmes

Pour plus de détails sur le contenu des exposés, veuillez consulter :
  http://www.ihp.fr/fr/seminaire/mathpark-programme

Les exposés ont lieu à l'Institut Henri Poincaré (IHP), située au 11
rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris.
L'inscription est obligatoire (mais gratuite) ; elle se fait sur notre
site web :
  http://www.ihp.fr/fr/seminaire/mathpark-inscription

Les organisateurs de Mathematic Park

Le concours de BD prolongé jusqu'au 30 01 2015

lundi 15 décembre 2014

Music Architecture

C'est le titre d'une vidéo étonnante mise en
ligne par Claude Boy ici :
https://www.facebook.com/video.php?v=592742264164331
et dont je conseille la visite aux amateurs de jolies courbes et
de géométrie.

dimanche 14 décembre 2014

Exposition au MOMATH de New York

Une exposition de robotique se déroule à partir du 14
décembre au MOMATH (National museum of mathematics)
 http://momath.org/  à Manhattan.
Les robots visibles sur la photo ci-dessous sont programmables en différents
modes et interagissent grâce à des  capteurs avec les pas de l'utilisateur.
En mode poursuite, ils se rapprochent le plus possible de lui, alors qu'en mode "éffrayé", ils vont chercher à s'en éloigner le plus possible. Ils peuvent aussi réagir entre eux, en cherchant à s'éloigner le plus possible les uns des autres. Cela rappelle l'exposition à la fondation Cartier où les spectateurs avaient la possibilité d'interagir avec des robots de l'INRIA.
Vous trouverez plus de détails
dans l'article d'Hélène Stapinski sur le site du New York times :
http://www.nytimes.com/2014/12/02/science/a-robot-exhibit-at-momath-aims-to-bring-math-to-life.html?_r=0

vendredi 12 décembre 2014

Chocolats de Noël Pierre de Fermat

Une réponse à la question de Jean-Baptiste HIRIART-URRUTY' apportée
par Thomas Ricaud de l'association Fermat Science :
Une autre idée des maths !
3 rue Pierre Fermat - 82500 Beaumont de Lomagne
Tel : 05.63.26.52.30 - @ :
contact@fermat-science.com www.fermat-science.com

jeudi 11 décembre 2014

Friandises de Noël pou mathématiciens

Transmise par  Jean-Baptiste HIRIART-URRUTY
avec la légende "où sont les chocolats de Fermat ?", voici une photo du
Mathematical Monthly. Le titre de la photo Rivals : First  in calculus, then in cookies,
(Rivaux : D'abord en calcul différentiel et intégral, puis dans les Cookies) évoque la
controverse qui opposa Newton et Leibniz pour la paternité du calcul différentiel.

mercredi 10 décembre 2014

Math Park en décembre

La prochaine séance est prévue le Samedi 13 décembre, avec un exposé
d'Isabelle Gallagher sur les équations de Navier Stokes.
http://www.ihp.fr/fr/seminaire/mathpark-programme


mardi 9 décembre 2014

Pendant ce temps en Angleterre....

Il n'y a pas qu'en France qu'on semble se soucier de l'enseignement
des maths. Le premier ministre anglais David Cameron vient
de déclarer que : "Maths and science should be the priority for England's schools"
autrement dit que les maths et les sciences doivent être une priorité pour 
les écoles anglaises. Il a annoncé la création d'un collèges des sciences numériques 
(National College for Digital Skills) à London en 2015.
Une enveloppe de 67 millions de livres permettra de recruter 2500 enseignants
supplémentaires et d'améliorer la formation de ceux qui enseignent déjà.
Cameron Hour of Code

Les constructions mathématiques avec des instruments et des gestes



Cet ouvrage collectif a été conçu et élaboré dans le cadre de la Commission inter-IREM "Épistémologie et histoire des mathématiques". Il met en scène, en dix chapitres, des instruments inventés dans l'histoire pour résoudre des problèmes, pratiques, esthétiques ou théoriques. L’équipe était composée d’Évelyne Barbin, Dominique Bénard, Anne Boyé, Jean-Pierre Friedelmeyer, Jean-Paul Guichard, Patrick Guyot, Frédéric Métin, Guillaume Moussard, Marc Moyon, Dominique Tournès et Marc Troudet.
Vous trouverez la fiche détaillée avec le sommaire sur le site internet :

dimanche 7 décembre 2014

A voir : A bit of Math Bytes code

Sous ce titre deux petits programmes de traitement de l'image
vous sont proposés sur le site ci-dessous.
C'est très simple, vous téléchargez votre photo, puis
vous la transformez en une image réalisées avec des M&M's ou des
Smarties, comme sur l'exemple ci-dessous :

http://lifeislinear.davidson.edu/candyart.html

Il est possible de faire varier le nombre de bonbons ainsi que les couleurs utilisées,
de quoi se détendre, ou faire des cadeaux amusants à Noël... en se
prenant pour Roy Lichtenstein !