Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

jeudi 27 février 2014

Groupes de Lie chez Weyl

Dans la collection "Histoires de Géométries" (Presses Universitaires de Nancy -- Editions de l'Université de Lorraine) on nous  annonce la parution de


"Les groupes de Lie dans l'oeuvre de Hermann Weyl"

Cet ouvrage de Christophe Eckes (en collaboration avec Amaury Thuillier) comporte une traduction et un long commentaire de l'article de Hermann Weyl  "Théorie de la représentation des groupes continus semi-simples par des représentations linéaires" (1925-26). Christophe Eckes est Maitre de conférences à l'Université de Lorraine et chercheur aux Archives Poincaré.

Vous trouverez en document attaché la 4e de couverture.
En vente (20 €) dans les bonnes librairies ou par correspondance sur le site du Comptoir des presses d'universités : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100597400

samedi 22 février 2014

Une preuve correcte ?

Deux mathématiciens de l'Université de Liverpool, Alexei Lisitsa and Boris Konev, dans un préprint 
sur Arxiv soulèvent le problème suivant : Si une preuve d'un théorème, fournie par un ordinateur, 
est trop grosse pour être validée, doit on considérer le théorème comme prouvé ? Les deux 
mathématiciens ont prouvé à l'aide d'un code une partie du problème connu comme
"Erdős discrepancy problem"—mais le fichier produit occupe 13-gigabytes !! 
Plus de détails sur : 
http://phys.org/news/2014-02-math-proof-large-humans.html 
A pair of mathematicians, Alexei Lisitsa and Boris Konev of the University of Liverpool, U.K., have come up with an interesting problem—if a computer produces a proof of a math problem that is too big to study, can it be judged as true anyway? In a paper they've uploaded to the preprint server arXiv, the two describe how they set a computer program to proving a small part of what's known as "Erdős discrepancy problem"—the proof produced a data file that was 13-gigabytes in size—far too large for any human to check, leading to questions as to whether the proof can be taken as a real proof.

Read more at: http://phys.org/news/2014-02-math-proof-large-humans.html#jCp
A pair of mathematicians, Alexei Lisitsa and Boris Konev of the University of Liverpool, U.K., have come up with an interesting problem—if a computer produces a proof of a math problem that is too big to study, can it be judged as true anyway? In a paper they've uploaded to the preprint server arXiv, the two describe how they set a computer program to proving a small part of what's known as "Erdős discrepancy problem"—the proof produced a data file that was 13-gigabytes in size—far too large for any human to check, leading to questions as to whether the proof can be taken as a real proof.

Read more at: http://phys.org/news/2014-02-math-proof-large-humans.html#jCp

Conférence à l'IHP le 7 Mars

Conférence donnée à l'IHP (amphi Hermite) dans le cadre du cycle "Une question, un chercheur", ouvertes aux élèves de classes préparatoires et aux étudiants de licence.

mardi 18 février 2014

Semaine des maths en altitude

L’atelier MATh.en.JEANS du Lycée d’Altitude de Briançon va participer à sa troisième édition de la «  semaine des maths » de manière tout à fait originale : en organisant l’exposition de maths la plus haute du monde.
Du 17 mars au 23 mars 2014, les panneaux des élèves de l’atelier MATh.en.JEANS seront exposés sur les différents sommets des pistes de Serre Chevalier grâce à un partenariat avec la station. Plus d’une quarantaine de panneaux sur des thèmes aussi variés que l’optimisation de recherche en avalanche, la géométrie tropicale, le comptage des marmottes, les tas de sable, les mouvements de foule… seront présentés. Ces lieux magiques et insolites  susciteront sans nul doute la curiosité des skieurs et des randonneurs ! 

JPG - 25,2 ko Pour avoir des images et plus de détails, cliquez ICI.
Les images du lien ci-dessus peuvent être utilisées pour promouvoir la semaine des maths.



(Transmis par Hubert Proal, professeur de Mathématiques au Lycée d'Altitude)

vendredi 14 février 2014

Quand les mathématiques expliquent une tragédie

Vous avez certainement lu le passionnant article de Guillaume Jouvet sur la glaciologie
et la simulation de l'avancée des glaciers et de leur retrait (Quadrature numéro 91).
Le jeune mathématicien s'est allié à un glaciologue, M. Funk,  pour expliquer la disparition de quatre alpinistes en 1926 sur le glacier de l'Aletsch.
Pour les lecteurs que l'anglais ne rebute pas, le lien est ici :

https://www.ethz.ch/en/news-and-events/eth-news/news/2014/02/unfall-nach-88-jahren-dank-gletschersimulation-geklaert.html
et c'est vraiment passionnant !!!
Aletschgletscher
Les mathématiques ont permis de reconstituer la trajectoire des corps sous la
glace ; un article en français moins complet est disponible à cette adresse :
http://www.lenouvelliste.ch/fr/valais/valais/le-glacier-d-aletsch-a-transporte-des-corps-sur-dix-kilometres-498-1261695

jeudi 13 février 2014

Conférence sur René Gateaux à Toulouse

 

les prochaines conférences d'Histoire et Philosophie des Mathématiques de l'Institut de Mathématiques de Toulouse auront lieu vendredi prochain 21 février de 10h30 à 12h30, salle Cavaillès 132 - Bât 1R2, et de 14h30 à 16h30, Amphi Shannon, Bâtiment U4

Vendredi 21 février 14:30-16:30 - Laurent Mazliak - LPMA

René Gateaux (1889-1914). Itinéraire d’une jeunesse sacrifiée
Résumé : Mort au front en octobre 1914 à l’âge de 25 ans, le mathématicien René Gateaux est à la fois représentatif de toute une jeunesse étudiante qui a été sacrifiée sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale, et exceptionnel dans la mesure où le fait d’avoir été très tôt au contact avec des personnalités de premier plan du monde scientifique de son temps lui a assuré de façon posthume une étonnante postérité. L’exposé présentera cette singulière histoire et reviendra à travers elle sur l’empreinte profonde laissée par la Première Guerre mondiale sur la communauté mathématique de la première moitié du vingtième siècle.

Lieu : Amphi Shannon, Bâtiment U4
Notes de dernières minutes : Cette conférence grand public est ouverte aux étudiants des formations du Département de Mathématiques.

mardi 11 février 2014

Académiciens et mathématiciens

Parmi les nouveaux élus à l'Académie des Sciences en Décembre
2013, Cédric Villani,  Jean-François Le Gall et Laure Saint-Raymond.
Plus de détails sur :
http://www.academie-sciences.fr/presse/communique/election_101213.pdf

lundi 10 février 2014

Paul Langevin, le mouvement brownien et l'apparition du Bruit blanc

Jean-Pierre Kahane est le prochain conférencier du cycle "Un texte un mathématicien"  pour la dixième édition de ce cycle de conférences coorganisé par la BnF et la SMF. Son exposé a pour titre

"Paul Langevin, le mouvement brownien et l'apparition du Bruit blanc"
12 février 2014 - 18h30
BnF, site F.-Mitterrand, Grand auditorium, hall Est, quai François-Mauriac, Paris 13ème. 


Le texte qui est la base de la conférence est la Note aux comptes rendus de l'académie des sciences publié par Langevin en 1908 : "Sur la théorie du mouvement brownien"

le résumé de la conférence :
http://smf.emath.fr/content/conf%C3%A9rence-bnf-2014-j-p-kahane

JP Kahane est également l'invité à l'émission Continent science de Stéphane Deligeorges 
ce  lundi 10 février à 14h, dans le cadre  sur le même thème -- écouter en direct ou télécharger.

Une excursion avec Marc Yor

Un article de Roger Mansuy à lire sur le site
Images des Maths du CNRS, au sujet de ce mathématicien disparu récemment
(Voir notre billet du  13 janvier 2014)
http://images.math.cnrs.fr/Une-excursion-avec-Marc-Yor.html

dimanche 9 février 2014

Ingénieur en Maths Appli.

  L'INSA de Rennes ouvrira en septembre 2014 une formation d'ingénieur en mathématiques appliquées à l'Institut National des Sciences Appliquées de Rennes, orientée vers l'Analyse de Risques, l'Optimisation et la Modélisation.
Cette formation est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur.

Tous les détails à l'adresse suivante :
http://www.insa-rennes.fr/arom.html

jeudi 6 février 2014

Un des problèmes du millénaire résolu ?

Le mathématicien du Kazakhstan .Mukhtarbay Otelbayev a annoncé à la fin du mois de Janvier avoir
fait la preuve de l'existence et de régularité de solutions pour les équations de Navier Stokes. On se
souvient qu'un pas décisif dans cette voie est considéré par le Clay Institute comme un des problèmes
Becoming a millionaire mathematician? <i>(Image: http://astana.gov.kz)</i>
mis à prix un million de dollars.Mukhtarbay Otelbayev, qui ne parle pas anglais, a publié son résultat dans un journaal de Mathématiques Kazakh. Le mathématicien a déclaré que ses étudiants étaient actuellement en train de traduire son article, et que sa preuve, vérifiée par trois de ses collègues et par un mathématicien russe serait bientôt disponible. le Directeur du Clay Institute, Nick Woodhouse s'est refusé à commenter cette nouvelle.

mardi 4 février 2014

Parution d'un livre sur l'histoire des courbes

Les courbes :
études sur l’histoire d’un concept


Roshdi RASHED (UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT, SORBONNE PARIS CITÉ, SPHERE, UMR
7219, CNRS, F-75205 PARIS, FRANCE) et Pascal CROZET (UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT,
SORBONNE PARIS CITÉ, SPHERE, UMR 7219, CNRS, F-75205 PARIS, FRANCE), (Eds.)
Peu de concepts scientifiques ont une histoire aussi longue, aussi riche et aussi complexe que
celui de courbe. Occupant une position centrale au sein de la géométrie depuis plus de deux
millénaires, les courbes ont en effet suscité – sur leurs propriétés, leur usage, leur classification ou leur
définition – des recherches qui ont souvent été liées de façon intime au renouvellement de la
connaissance mathématique, tout en contribuant profondément au développement de disciplines
comme la géométrie algébrique, le calcul infinitésimal, le calcul des variations ou la topologie.
L’ouvrage que nous présentons est, pour la première fois, consacré entièrement à ce concept
central de l’histoire des mathématiques. On y trouvera rassemblées des études fouillées portant sur un
certain nombre d’auteurs dont la contribution sur le sujet a été particulièrement marquante et
significative, couvrant un éventail assez large allant d’Apollonius à Lebesgue.
Table des matières / Content : page 2.
:: Éditions Blanchard, collection Sciences dans l’Histoire