Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

jeudi 12 octobre 2017

Brigitte Plateau nommée à la direction de la Dgesip

Brigitte Plateau prend la tête de la Dgesip à compter du 20/10/2017

 Brigitte Plateau, professeure des universités et administratrice générale de Grenoble INP, est nommée directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle du Mesri, sur proposition de Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, à compter du 20/10/2017, annonce le conseil des ministres du 11/10/2017.

Elle succède à Frédéric Forest, qui assurait cette fonction par intérim, depuis la nomination de Simone Bonnafous à l’Igaenr, le 14/04/2017.

Brigitte Plateau est présidente d’Allistène (Alliance des sciences et technologies du numérique), depuis le 05/11/2014. Elle préside également l’Afdesri (Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation) et Pasc@line, qui vise à développer l’attractivité des formations aux métiers du numérique.

Normalienne, agrégée de mathématiques, Brigitte Plateau est professeure des universités. Elle débute sa carrière au CNRS, puis enseigne à l’Université du Maryland et rejoint en 1988 Grenoble INP, où elle créera puis dirigera plusieurs laboratoires, dont le Laboratoire d’Informatique de Grenoble à partir de 2006.

mardi 10 octobre 2017

David Ruelle confie ses souvenirs sur A. Grothendieck

Dans la dernière lettre de l'IHES on trouve un entretien de David Ruelle avec Anne-Sandrine-Paumier. David ruelle y évoque ses souvenirs de l’IHES dans les années 60 et livre notamment son opinion sur son collègue d'alors Alexandre Grothendieck : 
"Grothendieck lui-même n’était pas vraiment anarchiste mais il ne témoignait pas non plus
aux autorités la dose de respect qui nous épargne des ennuis. Politiquement, il était
incroyablement naïf. Ayant été en contact direct avec Grothendieck, ayant étudié une
(petite) partie de ses travaux mathématiques et ayant lu ses écrits non-mathématiques,
je pense avoir une vision assez complète du personnage. La personne qui écrivait :
« Mon ambition de mathématicien ma vie  durant, ou plutôt ma joie et ma passion, ont
été constamment de découvrir les choses évidentes » est la même personne qui
était incroyablement naïve sur le plan politique. La personne qui pouvait décider
de créer des branches entières de mathématiques novatrices était la même personne qui
respectait peu les autorités. La personne qui consacrait ses jours et ses nuits à développer
un monde mathématique est la même que celle qui a quitté les mathématiques
pour passer son temps à faire ce qu’il appelait de la méditation. On ne peut pas
dire que Grothendieck ait « abandonné les mathématiques » et soit « devenu fou », il s’est
adonné à une quête existentielle primordiale pour lui."

Vous pouvez télécharger la lettre ici :
Bois-Marie 2017


samedi 7 octobre 2017

Un dictionnaire pour les "profs de spé" !

Le Dictionnaire des professeurs de mathématiques en classes de mathématiques spéciales entre 1852 et 1914 (355 notices, 1088 pages) est provisoirement achevé depuis quelques mois, et en ligne à
https://sites.google.com/site/rolandbrasseur/ 
où il est librement téléchargeable.
Provisoirement, parce qu'une version (un peu) enrichie remplace la précédente le 7 de chaque mois.

vendredi 6 octobre 2017

Fermat Science fête les maths

 Le dimanche 8 octobre

Une fête autour des mathématiques en l'honneur de Pierre Fermat


Cette journée s'organise autour de conférences mathématiques, d'ateliers mathématiques et scientifiques, d'expositions, d'animations spectacles... pour petits et grands.
Tous les détails ici :
https://www.fermat-science.com/agenda-manifestations/la-f%C3%AAte-des-maths/ 

lundi 2 octobre 2017

FLOT : un MOOC dédié à l'égalité hommes-femmes

Cette formation en ligne ouverte à toutes et tous, labellisée, libre et gratuite, est placée sous
l’égide de la Conférence des grandes écoles. Elle est co-produite au sein de l’initiative
sillages.info par la CGE, Femmes & Sciences, femmes & mathématiques, Femmes Ingénieurs
et Réussir l’égalité femmes-hommes.
On accède au FLOT « Être en responsabilité demain : se former à l’égalité femmeshommes
» à cette adresse :
http://flot.sillages.info/?portfolio=se-former-a-legalitefemmes- hommes

dimanche 1 octobre 2017

"Lectures grothendieckiennes" à l'ENS

un nouveau séminaire "Lectures grothendieckiennes"  se tiendra à l'École normale supérieure de Paris une fois par mois. C'est un séminaire où doivent se côtoyer historiens, philosophes, mathématiciens et tous ceux qui souhaitent examiner de près les travaux de Grothendieck.

Les informations détaillées sont disponibles sur le site du séminaire en suivant ce lien : http://www.math.ens.fr/seminaire_G/
Pour des raisons de jauge de salle il est vraiment recommandé d'envoyer un mail ayant comme sujet [Séminaire G] à l'adresse qui suit pour indiquer votre présence à une ou plusieurs des séances : fjaeck@dma.ens.fr  (ou utiliser le formulaire sur le site).

mercredi 27 septembre 2017

Thibault Damour lauréat de la médaille d’or 2017 du CNRS

Thibault Damour est lauréat de la médaille d’or 2017 du CNRS, notamment pour ses contributions décisives à la compréhension des ondes gravitationnelles.

Né le 7 février 1951 à Lyon, Thibault Damour intègre l’École Normale Supérieure de la rue d'Ulm en 1970. Après l'obtention de sa thèse de doctorat de troisième cycle (Université de Paris VI) en 1974, il fait un séjour post-doctoral de deux ans à l'Université de Princeton (États-Unis). Il est chercheur au CNRS de 1977 à 1989, avant d'être recruté comme professeur permanent de physique théorique à l’Institut des Hautes Études Scientifiques (IHES) en 1989.


Thibault Damour est un physicien théoricien travaillant sur la gravitation relativiste (théorie de la relativité générale d’Einstein), la cosmologie et les extensions de la gravitation suggérés par la théorie des cordes. Il a apporté des contributions novatrices sur la théorie des trous noirs, le mouvement relativiste des pulsars binaires, l’émission des ondes gravitationnelles, le mouvement et la coalescence de divers systèmes binaires d’étoiles mortes (trous noirs, étoiles à neutrons), de même que plusieurs aspects de la cosmologie primordiale. Beaucoup de ses travaux ont permis de relier, de façon nouvelle, la théorie de la relativité générale à l'expérience ou à l'observation.

Il a notamment mis au point à l’IHES en 2000, avec plusieurs collaborateurs, une nouvelle méthode, dite Effective One Body (EOB), qui a donné la première description du signal gravitationnel complet émis lors de la coalescence de deux trous noirs. Cette approche analytique (ultérieurement complétée par les résultats de simulations numériques) a été utilisée par la collaboration LIGO-Virgo pour extraire du bruit, et analyser en termes de paramètres physiques (masses, spins), les signaux d'ondes gravitationnelles détectés depuis septembre 2015.